mercredi 9 avril 2008

Comme un retour

Comme un retour, un avénement, inaugural. Le frêle bruit de l'enfance dans les frondaisons du verbe. Regarder sans voir, par l'oeil intérieur, l'immensité du mystère. L'absence du bleu, le coeur en ruines dans une lande sauvage, le désert musical de la solitude.

1 commentaire:

Babou a dit…

Un autre, un autre, un autre !!!